L’art de ralentir mène à un haut niveau de performance!

« To burn-out » signifie « griller, brûler, s’user, s’épuiser ».

Comment s’en protéger tout en restant focalisé sur nos objectifs?

« To Burn-out » nous vient de l’industrie aérospatiale:

Elle désigne une fusée risquant l’explosion en plein vol par manque de carburant. Ceci à cause de la surchauffe de ses moteurs.

Dans les années 1970, Herbert J. Feudenberger fit des travaux menant à une nouvelle signification du « burn-out »:

Etat d’épuisement extrême, aussi bien physique que psychologique.

« Les hommes perdent la santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. »

Le Dalaï-Lama

Vous pourriez vous demander pourquoi un coach mental prônant la performance voudrait-il vous faire ralentir!

Une petite explication s’impose!

Il y a quelques mois, mon ami Urbain Ortmans m’a offert un bouquin: « L’art de ralentir » de Véronique Aïache.

Il me connait si bien qu’il sait quoi m’offrir mais aussi à quel moment!

Autant être honnête avec vous, je n’avais pas très envie de le lire, moi qui suis toujours fort occupé, toujours pressé d’atteindre mes objectifs, et qui surtout culpabilise dès que je me repose. Imaginer ralentir la cadence? Une pure folie!

Et si la folie était justement cette course?

Avant d’entamer la lecture de ce livre magnifique, j’ai eu une prise de conscience!

Je suis fatigué de cette course folle:

  • Formations
  • Lectures
  • Rédaction de contenu
  • Coachings privés
  • Coachings professionnels
  • Rapport de séances
  • Réunions
  • Conférences (en ligne)
  • Voir ma famille et ne passer à côté d’aucun moment en leur compagnie
  • Voir mes amis
  • Le sport pour rester fit
  • Répondre aux mails, aux messages sur tous les réseaux sociaux (surtout n’oublier personne car tout est « urgent »)
  • Etc…

En fait, j’ai un besoin vital de me déconnecter…

Je sais que j’atteins mes objectifs mais je veux être performant à chaque instant, je veux être parfait et je suis impatient!

Prenons l’exemple d’une Ferrari qui est prévue pour atteindre les 340 km/h. et imaginons qu’elle roule à cette vitesse 24 heures durant, tiendrait-elle le coup?!

Comme pour cette Ferrari, l’essentiel n’est-il pas d’arriver à destination et d’être en assez bon état psychique et physique pour en savourer chaque moment?

Grâce au coaching mental je sais écouter mes émotions, mon corps et mes envies. Pourtant, comme tout cordonnier je suis le moins bien chaussé!

Rien n’arrive par hasard…

Alors que je range mon cabinet de coaching, je tombe sur ce livre que m’a si généreusement offert mon ami Urbain.

Je me décide donc à le lire!

« Gagner du temps c’est en perdre la saveur… »

Véronique Aïache

Dès les premières lignes, je suis séduis.

« Plus l’humanité cherche à gagner du temps, plus l’individu perd le fil de sa vie. »

« L’art de ralentir », Véronique Aïache

Et si je me trompais? Si en pensant profiter de chaque instant pour avancer dans mes objectifs qui me permettront de vivre la vie de mes rêves, je perdais une partie de ce qu’ils sont sensés m’apporter: Le bonheur…

Si, en voulant tout planifier pour ne pas perdre un miette de ce temps, j’empêchais la vie de m’offrir ses cadeaux?

Tout compte fait, je suis tout le temps occupé, mais aussi pressé et je culpabilise de me reposer….Ha oui! J’oubliais…le temps passe vraiment vite et j’en manque!

« Le temps, si nous n’en faisons pas un ami utile, il sera pour nous un ennemi redoutable. »

Les Nuits, Edward Young

Je vous laisse le plaisir de découvrir cet ouvrage interpellant de vérité.

Nous sommes trop occupés!

« La maladie de l’empressement » s’explique par le fait que « plus nous peuplons notre quotidien par des systèmes destinés à nous faire gagner du temps, plus nous nous sentons pressés. »

James Glerick – Journaliste scientifique

Alors que faire?

Vivre sans agenda? sans montre?

Il faut être honnête et « réaliste », nous devons nous adapter au système dans le quel nous vivons.

Nous adapter, oui! Mais ne pas nous y soumettre!

Comme pour toute négociation, il s’agit de trouver un compromis.

La prévention en maître mot!

  • Une recette anti stress validée scientifiquement: La Méditation;
  • Développer des attitudes mentales positives. S’entraîner à voir ce qui va bien plutôt que l’inverse;
  • Etablir un équilibre entre travail et vie privée sain ;
  • Pratiquer des exercices physique de façon journalière;
  • Une alimentation équilibrée;
  • Dormir suffisamment.

Plus nous augmentons nos résistances et plus nous persévérons sur la distance.

À mes débuts, j’ai appliqué à la lettre la méthode « Made In USA » qui vous suggère de dormir plus vite. Alors oui c’est efficace! Toutefois, plus le temps passait et plus souvent j’étais faible. J’étais tout simplement en train de m’user!

Mon père me dit un jour qu’il avait vu une émission expliquant pourquoi les sardes et les crétois faisaient partie des peuples qui vivent le plus longtemps.

Je lui ai suggéré le fait qu’ils avaient moins de stress et avaient une alimentation plus saine.

Selon ce reportage, il était question aussi d’activité physique régulière et douce. Le fait d’aller travailler dans les champs sur la colline et de marcher.

Il m’a dit ceci: « ils entretiennent leur corps, toi tu l’uses »

Je pourrais vous apporter une recette toute faite pour vous aider à devenir plus performant tout en ralentissant. Mais, comme pour tout coaching, chaque situation est différente. Apporter une généralité serait prendre ce sujet trop à la légère et, de mon point de vue, ne pas être à votre écoute.

C’est un sujet sérieux!

Du calme les idées viennent…

Ce que je retire de cet ouvrage vraiment agréable à lire, c’est qu’il nous invite à prendre du temps.

Prendre le temps de savoureux des moments où sont présents:

  • le plaisir
  • le relâchement avec la respiration consciente (cohérence cardiaque) avec la méthode 365:

3 fois par jour: 6 respirations par minute – inspirer durant 5 secondes puis expirer durant 5 secondes – 5 minutes de suite

« Le moment présent a un avantage sur tous les autres: il nous appartient. »

Charles Caleb Colton
  • Marcher pour ralentir: « Dédouanée de toute obligation de performance, la marche permet ainsi de reprendre ses droits sur le temps tout en jouissant pleinement du plaisir de la durée »

En résumé, je ne connais pas la bonne recette car elle différente pour chacun.

Toutefois vous trouverez dans cet articles des moyens de parvenir à être tout aussi (voire plus) performant tout en ralentissant le rythme.

Pourrions-nous conclure par « prendre le temps de faire de vraies pauses »?

Prenez soin de vous!

David Talamvekos

Partagez cet article :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.